Edition juillet 2020 - n°69                                                                                                                                          Prochaine édition début août 2020


Retrouvailles... et futailles !

Pour préparer notre grand rendez-vous annuel "Destination Vacances", nous avions décidé cette année de commencer tôt mais la pandémie covid-19 est arrivée ! Pendant un temps il semblait impossible de se projeter dans l’avenir.

Le succès des outils de communication numérique que nous avons mis en place pour garder le lien entre les habitants pendant cette période, nous a confirmé dans l'idée qu’il était plus que jamais important de créer du lien social et des animations touristiques et culturelles. Nous avons donc décidé de maintenir le projet même s’il fallait bien sûr l’adapter aux contraintes sanitaires. Nous sommes bien conscients que le virus ne s'est pas volatilisé !

Nous allons conserver le thème du vin mais le délai de préparation raccourci nous conduira à l'étaler sur deux ans.

 

En mai, nous avons reçu successivement l'accord de la Communauté de Communes du Sud de Côte Chalonnaise puis celui du Département de Saône-et-Loire dont nous avions sollicité le soutien. Et nous les en remercions !

 

Nous avons bien sûr adapté le programme pour tenir compte des recommandations des autorités de santé et permettre la distanciation physique. Cela est facilité par le fait que tout se déroule en extérieur et que nous disposons de grands espaces.

Pour autant, toutes les activités se feront sur réservation de manière à nous permettre de respecter la jauge prévue pour chaque animation.

 

Réservez !

Vous trouverez ci-dessous le programme prévisionnel ! Les détails seront donnés prochainement.

Retenez les dates et surtout réservez dès que possible car le nombre de places de chaque animation sera limité !

 En attendant la mise en place du système de réservation vous pouvez appeler le 06 14 26 86 56.

 

Balades contées, une nouvelle formule !

L'année dernière, il y avait plus de 90 spectateurs pour la balade contée. Un groupe important qui se déplaçait un peu trop lentement. Cette année, ce sont de petits groupes accompagnés d'un guide qui se déplaceront d'une scène à l'autre sans se croiser.

Autre nouveauté, il y aura deux balades : Le vendredi elle se déroulera sur le dessus de Culles, dans le quartier autour de l'église, et le dimanche elle se déroulera dans le bas du village.

 

Participez !

En cours de route les spectateurs rencontreront des surprises auxquelles nous vous invitons à participer comme figurants !

Pas besoin d'avoir des talents de comédiens, votre présence suffira et vous verrez que participer à la mise en scène est encore plus intéressant que d'être simple spectateur !

 

Nous sommes déjà vingt Culloises et Cullois impliqués, venez nous rejoindre !

Appelez Bertrand au 06 14 26 86 56

Programme "Destination Vacances 2020"

 

Mercredi 22 juillet

17h - 19h Balades en calèche

17h - Balade guidée géologique

 

Jeudi 23 juillet

16 h - 17h30 Animations enfants

18h Vernissage de l'exposition "Colette et le vin"

21h Carnet de voyage "Visa pour l'aventure en Laponie"

 

Vendredi 24 juillet

17h à 18h Balades en calèche

18h Première balade contée théâtralisée 

 

Samedi 25 juillet

16 h  Visite guidée à Buxy (Musée du vigneron et caves refuges)

16 h - 17h30 Animations enfants

 

Dimanche 26 juillet : Fête du village

A partir de 16h, Kermesse rétro "Années 50"

17h Balades en calèche

18h30 Deuxième balade contée théâtralisée

19h30 Pizza Party

20h30 Animations

21h30 Projection "Une rencontre amoureuse"



Coup de chapeau... à Bernard Veaux !

Il y a déjà quelques années que Bernard Veaux a cédé la présidence de Culles-Initiatives à Bertrand Brocard, après avoir fêté les 50 ans de l'association née en 1965 sous le nom de "Syndicat d'initiative" ; mais il fait toujours partie du Conseil d'Administration et reste très actif et de bon conseil.

Cinq années plus tard, nous avons envie de saluer l'engagement de notre "Président d'honneur" pour animer notre association, motiver les troupes, apporter ses idées et son énergie au service du village qui l'a vu naître et pour lequel il a conservé depuis son plus jeune âge, ce qu'il appelle "une passion amoureuse".

 

C'est avec ce coup de chapeau que se terminera la fête traditionnelle. 

Si vous avez souvenirs, témoignages, photos ou films à partager à cette occasion, merci de prendre contact rapidement en nous contactant directement ou en envoyant un mail à culles-initiatives@culles-les-roches.com


Chez nos voisins...

Si nous avons maintenu "Destination vacances" tandis que de très nombreux spectacles étaient annulés, un certain nombres de rendez-vous sont également confirmés dans les villages voisins en s'adaptant, eux aussi, à la situation sanitaire.

4 - 11 - 18 - 25 juillet Café Ulysse

A Saint-Gengoux, la compagnie Caracol joue sur un terrain privé son très beau spectacle "Café Ulysse".

Une soirée en deux parties (qui peuvent être vues de façon autonome) 19h à 20h30 et 21H00 à 22H30 

Repas partagé à la pause ! 

 

Et chaque dimanche "Ta langue est ton cheval"

la nouvelle création de la compagnie dès 5 ans de 16h30 à 17H30

et 18H concert apéro.

 

Renseignements : 

 http://compagniecaracol.com/spectacles/cafe-ulysse/

Bissy sous les étoiles

Le festival Bissy sous les étoiles aura bien lieu cet été.

Il a été repoussé aux 21, 22 et 23 août à 20h.

 

Programme :

vendredi 21 août : le groupe "MEMPHIS" rythm and blues

samedi 22 août : "BORRUTO FAMILY" italo swing

dimanche 23 août : FREDERIC BOBIN" folk song à la française

 

Château Pontus de Tyard à Bissy-sur-Fley
Prix des entrées : 12€

Tarif réduit : 9€

Abonnement possible pour les 3 concerts

 


Les conférences de la SEHN reprennent

 

A saint-Gengoux, la SEHN (Société d'études historiques et naturelles) reprend ses activités.

Plusieurs conférences ont été reportées à l’année prochaine, mais le cycle reprend en appliquant les consignes sanitaires : écartement des sièges et port du masque.

 

> Le 18 juillet à 16 h dans la salle d’honneur de la Mairie de Saint-Gengoux

c’est Hélène Mondange qui racontera

« Une journée d’angoisse à Saint-Gengoux-le-Royal, le mardy 21 may 1471 »,

 

> Le samedi 8 août (16 h, au foyer rural de Saint-Gengoux)

Gilles Valentin-Smith présentera ses recherches concernant les réseaux hydrologiques locaux et l'ouvrage qu'il a réalisé (vente et dédicace sur place).

Certaines particularités de Culles-les-Roches y sont traitées.


Culles : un village qui a du relief !

C'est ce que veut mettre en évidence ce nouveau projet de Culles-Initiatives : réaliser une maquette du village en relief qui permettra de visualiser également les couches géologiques , pour compléter Géorama. Un premier test a été réalisé sur une petite portion de la carte pour mettre au point une méthode de fabrication originale utilisant des bâtonnets d'une taille correspondant aux hauteurs repérées grâce aux lignes de niveau. Ce maillage permettra également la création d'un modèle numérique permettant la fabrication de plus petits exemplaires en imprimante 3D.

Annexe de la Maison des initiatives

Les travaux de restauration commencent par la suppression des enduits plâtreux existants et le creusements des joints pour préparer les murs avant l'intervention de l'entreprise Barba.

Le poids des mots !

Le confinement a sans doute donné à certains l'idée de se débarrasser de livres qui ont été déposés en masse dans la Culles-ture box.

Les étagères, surchargées, ont cédé sous ce poids imprévu.

Nous allons donc devoir les remplacer et trouver une nouvelle solution de rangement. Pour l'instant elle a été complètement vidée.

Ce problème nous conduit à demander instamment de nous contacter si on a un dépôt important possible et à ne jamais déposer de cartons ou sacs remplis. Merci d'avance !!!

Au M'lin Frauchou, c'est un très gros arbre qui s'est déraciné

Merci à Philippe Bernard qui a sécurisé la zone, un endroit particulièrement joli au bord de la Mouille.



Un vide maison collectif à Culles ???

Quand, il y a quelques années, nous avons fait circuler un questionnaire sur les animations que nous pourrions organiser, l'évocation d'une brocante ou d'un vide-grenier avait recueilli de nombreuses marques d’intérêt. Les rangements et tris faits à l'occasion du confinement ont remis le sujet à l'ordre du jour !

A priori c'est plutôt un vide-maison collectif, sur le terrain privé de chacun, qui semblerait envisageable à l'automne pour peu que les participants soient suffisamment nombreux et motivés.

Si c'est votre cas, nous vous proposons une réunion qui permettra d'évoquer les possibilités, les problèmes soulevés, la législation, etc., alors ne manquez pas ce rendez-vous :

 

Jeudi 9 juillet 2020 à 20h30 à l'aire de loisirs

 


Belle trouvaille ! (suite)

 

Le mois dernier, nous vous présentions l'étude de Francis Gabut conservée chez la famille Portrat. Les archéologues contactés ont manifesté beaucoup d'intérêt pour ce document qu'après avoir scanné nous sommes en train de transcrire pour en faciliter la lecture. Ces fichiers leurs seront transmis et les commentaires des spécialistes sur cette étude datant de plus d'un siècle seront intéressantes. Déjà, l'extrait publié le mois dernier sur les supputations concernant l'origine humaine de cupules sur certaines roches, les a fait réagir.

 

En attendant, voici un second petit extrait, début de la partie du document qui évoque la chaume et l'éventuelle existence d'un temple ou camp gallo-romain...

                                                                                                              La photo présente la copie transcrite par Claude Portrat. Cette deuxième
                                                                                                                                             version est bien utile pour compenser les manques ou illisibilité de certains passages de l'étude originale.

 

"Au-dessus du village de Culles et à l’est, se trouve la contrée dite de la Roche. C’est une vaste chaume, une bande inculte et pierreuse. On y accède par une grande voie publique et aussi par un sentier raboteux, non loin de l’église, borduré de murs et de murgers.

Bientôt on arrive dans la lande et, après avoir dépassé les haldes* de la grande carrière de pierre actuellement en exploitation, on se trouve en présence de terres closes, rudimentairement bornées par des murgers plats et souvent peu saillants et d’un long, large et épais bourrelet de pierres qui se prolonge dans la direction est et sud de ces terres closes.

Les murgers qui bornent les terres closes et aussi le bourrelet ont subi des ravages. Les pierres et pierrailles dont ils étaient formés ont, sur divers points, et à diverses époques, été exploités et enlevés pour être utilisés à des besoins quelconques de remblais. Les murgers des terres closes notamment n’ont plus le relief qu’ils avaient autrefois.

 

Dans la localité, on croit que ces ouvrages sont les vestiges d’un temple, ou tout au moins d’un camp de l’époque gallo-romaine." (...)

 

* Halde : Vous connaissez ce mot ?

[ à suivre ! ]


Attention trav'eau (ter !)

Du haut en bas du village, les travaux de remplacement des canalisations d'eau potable continuent... avec leur lot de dérangement pour la circulation et les habitants. Espérons que les fuites appartiendront bientôt au passé !


Un espace à partager

Si l'aire de loisirs de Culles-Initiatives n'a pas servi pour le trail qui a été annulé, elle a continué d'être entretenue.

Le nouveau chapiteau qui servira à toutes les associations est en cours de montage et restera monté jusqu'à la rentrée.

Sans attendre les festivités de "Destination Vacances" l'aire de loisirs a été "à la journée" mise à disposition  de l'école de Saint-Gengoux  puis, le 30 juin, de l'Association des Paralysés de France.

 

Rappelons que les adhérents de Culles-Initiatives peuvent profiter de ces équipements sur simple demande pour une fête familiale par exemple ou une réunion amicale. Il faut réserver la date à l'avance pour harmoniser le calendrier et signer une charte d'utilisation. 


Rencontre botanique : le tamier

 Cette plante "liane" est très présente sur la commune, notamment dans les bois sous la cabane de chasse. Elle se distingue facilement grâce à la forme de sa feuille. Son triste surnom d'« herbe aux femmes battues» nous a intrigué. Merci à Gilles Valentin-Smith qui nous a transmis ces informations trouvées dans l'Encyclopédie Universalis.

 

"Parent des ignames tropicales et comme elles pourvu d'un énorme tubercule toxique à l'état cru, le tamier (Tamus communis L. dioscoréacées) doit son nom populaire d'« herbe aux femmes battues » à l'usage très ancien de cette souche sur les meurtrissures. Seule partie usitée, la racine, riche en amidon et en mucilage, est littéralement farcie de cristaux d'oxalate de calcium en aiguille, capables de produire sur l'épiderme une révulsion d'origine mécanique. Toute la plante est âcre et irritante. L'ingestion accidentelle des baies rouges cause des inflammations des voies digestives et urinaires, des vomissements, des coliques avec diarrhée, des troubles nerveux, cardiaques et respiratoires. Des séquelles rénales sont à craindre. Il y aurait eu des accidents mortels chez les enfants. Autant dire que l'emploi ancien du tamier « à l'intérieur », comme vomitif, purgatif, diurétique, expectorant, est à proscrire (les jeunes pousses, cuites et mangées à la façon des asperges, étaient conseillées dans l'hypertrophie de la rate par les guérisseurs du nord de la France). Dans l'usage externe, la racine, cuite et appliquée en cataplasme, est un antiecchymotique efficace, résolvant rapidement les contusions, les meurtrissures sans plaie. Sa décoction en compresses est particulièrement utile pour effacer l'« œil au beurre noir » (Artault de Vevey, 1915) ; mais il faut prendre garde de ne pas irriter l'œil lui-même. Râpée, lavée à plusieurs eaux et bouillie, la racine donnerait une fécule nourrissante analogue à celle des ignames. La forte teneur en oxalates, la présence possible d'acide oxalique commandent pour le moins la prudence."

Source Universalis.fr - Auteur Pierre LIEUTAGHI


Photo du mois

Vu au bord de la route vers Cluny. "La solitude est un coquelicot perdu dans un champ de blé : tellement voyant et pourtant invisible dans la multitude."