Édition juin 2018 - n° 43                                                                                       Édition précédente mai 2018 - Prochaine édition en juillet 2018

Il se passe toujours quelque chose à Culles-les-Roches !

En publiant l'édition précédente avec 15 jours de retard on s'était dit que celle-ci serait allégée... et on s'était trompé !

Pendant un moment, nous avons voulu organiser les articles qui commençaient à se multiplier... et finalement nous avons préféré garder une certaine pagaille et les laisser empilés, de bric et de broc, sans réelle logique.

Cela sera pour vous l'occasion d'une visite plus active et plus curieuse que d'habitude.

Alors... lisez bien jusqu'au bout !


Au sommaire de cette 43ème édition :

  • Balade botanique le samedi 2 juin
  • Point culles-minant et quadripoint
  • Farandole d'orchidées
  • Pêche de l'étang : la vidéo
  • C'est le départ pour Bernard
  • "Du blé au pain" : Destination vacances 
  • Loisirs et détente pour deux présidents
  • Géorama : c'est reparti !
  • Un sous-préfet aux champs
  • Beignets de fleurs d'acacia
  • Grotte de Saules

 

  • Sortie ornithologique
  • Minute papillon !
  • Retour sur le 4ème trail
  • Maintenant on sait pourquoi !
  • Made in Culles (ou presque)
  • Besoin de bras
  • Les cyclistes reviennent
  • Photos du mois
  • RGPD
  • Moteur de recherche

DÉCÈS

Claude Platret, mari de Monique Mullot-Platret (membre de notre Conseil d'Administration), est décédé le 19 mai 2018 à l'âge de 76 ans.
Il a été inhumé à Saint-Désert après une cérémonie religieuse qui a réuni des centaines de personnes et de nombreuses personnalités.

En ces circonstances, l'équipe de Culles-Initiatives redit à Monique notre affection, s'associe à sa peine et adresse à ses fils Silvère et Damien, à leurs épouses et leurs enfants, à toute la famille, ses plus sincères condoléances.



Samedi 2 juin : Balade botanique  (Participation gratuite)

Cette balade (accessible à tous) sur la chaume, à la découverte de la flore de nos prairies calcicoles, sera guidée par Gaëlle Poirel, l’animatrice Natura 2000.

Rendez-vous à 10h à l'église de Culles-les-Roches
Vous pouvez signaler votre venue par un message à culles-initiatives@culles-les-roches.com

 

Cette promenade pourra être aussi l'occasion de voir les espaces dégagés récemment par le broyage des buis qu'on peut découvrir dans cette photo panoramique et qui accueilleront prochainement un troupeau de 200 à 300 brebis qui pâturent actuellement sur la chaume de Saint-Gengoux. Pour en savoir plus sur cette opération pilotée par Natura 2000, cliquez ici !

Point culles-minant (et quadripoint)

Le "fauchage" des buis sur le haut de la chaume a été l'occasion de faire ressurgir une Culliosité* bien cachée !

 

En effet, un cairn** de belle taille était caché au milieu d'un gros bosquet de buis. Mesurant pas loin de deux mètres, son emplacement (Latitude : 46° 39′ 46,86″ N - Longitude : 4° 39′ 30,92″ E) correspond au point culminant de la commune (445 m), à quelques pas d'un quadripoint*** où se touchent les communes de Culles, Saules, Chenoves et Fley... si l'on en croit la carte d'Etat-major.

A proximité, une construction en pierres sèches ressemble à une cadole dont le toit manquerait.

Evidemment, nous sommes intéressés par tous témoignages à ce sujet !

 

* Culliosité : curiosité culloise prononcée avec l'accent bourguignon

** Un cairn est un amas artificiel de pierres placé à dessein pour marquer un lieu particulier ou tracer un itinéraire.

*** En géographie, un quadripoint est un point géographique où se rencontrent quatre entités administratives distinctes. Wikipédia en recense une douzaine seulement en France, mais pas celui-ci...



Farandole d'orchidées

Ce site a proposé souvent des photos d'orchidées prises par Andrée Karpoff. En mai 2016 notamment.

Cette année, les orchidées sauvages sont encore très nombreuses sur notre territoire !

 

D'ordinaire discrètes, elles composent  à certains endroits, de véritables parterres qui ont fort intéressé certains quadrupèdes (voir les "Photos du mois").

Pour autant ce sont des fleurs protégées car plusieurs dizaines d'espèces sont menacées de disparition et il ne faut évidemment pas les cueillir !

 

En prologue à la balade botanique organisée le 2 juin (voir plus haut), Andrée Karpoff nous propose ici une sélection de photos d'orchidées photographiées récemment.

 

Elles donnent envie d'en savoir plus sur ces plantes étonnantes qui ont mis en place des stratégies incroyables pour assurer leur reproduction grâce aux insectes avec des leurres, des trappes, des miroirs, des pistes d’atterrissage, des parfums enivrants, des pièges chimiques... Tous les coups sont permis !

 

Observez les, comparez-les, regardez leur nom...

On peut accéder à une image en particulier en cliquant sur les petites vignettes.

 

Pour en savoir plus sur les orchidées, P. Karpoff nous conseille un site : Cliquer ici



Pêche de l'étang : la vidéo

Merci à Jacques Vachet pour cette vidéo qui retrace l'opération de vidage de l'étang avec des vues spectaculaires permises par le drône.

Cliquer sur ► pour lancer la vidéo

 On croirait presque l'eau revenue et l'étang gelé. C'est la chaux vive qui  donne cet aspect. Ne pas approcher car c'est dangereux !



C'est le départ pour Bernard

Bernard Piot, l’employé communal, prend de grandes vacances... pour partir en retraite. Travelling arrière sur sa carrière.

 

Après 16 ans de déplacements sur les chantiers de l’E.I. (Entreprise  Industrielle spécialisée dans les lignes à Très Haute Tension) dans laquelle il conduisait des camions, Bernard est entré à la commune en janvier 2002, succédant à M. Georges Douhay (dit « Doudou »).

L’essentiel du travail était alors l’entretien des extérieurs : tonte, débroussaillage, entretien des fossés, déneigement l’hiver… Mais Bernard avait bien d’autres compétences, en matière de bricolage notamment, et les bâtiments communaux nécessitaient souvent de petites réparations ou rénovations. Très vite, son horaire est donc passé de 20 à 25 heures hebdomadaires et Bernard s’est aménagé un atelier dans le bûcher de l’ancienne école. Il se souvient qu’en redécouvrant le lieu, rien n’avait changé depuis qu’il était écolier. Il y avait toujours le charbon que M. Beauné utilisait pour le poêle de l’école ! La commune améliora aussi son outillage et acheta une voiture et une remorque. Tout cela lui permit d’entreprendre des chantiers parfois impressionnants, car il était courageux mais aussi intrépide ! Le drainage de la cour du gîte et son reprofilage pour éviter les inondations dans le caveau ont été particulièrement délicats. Je me souviens aussi du piquetage du tuf obstruant l’aqueduc du Mardéchon, près de la maison de M. Chabas. Bernard devait s’allonger et progresser lentement dans l’aqueduc pour casser le calcaire. Il ressortait régulièrement pour prendre l’air et un jeune de la commune l’aidait en évacuant les gravats. Un été aussi, avec celui-ci, il a assuré la démolition des vieilles tombes du cimetière après la reprise des concessions abandonnées. A eux deux, ils ont évacué toutes les grosses pierres avec la remorque.

Débordant d’idées, et avec une obstination affirmée, il a su imposer ses idées tout au long de ces années passées au service de la commune et il en reste bien évidemment des traces.

L’aménagement du parking de l’église est le plus récent, sans oublier le joli décor de Noël fait de maquettes de maisons du village. Bernard a bien sûr plein de souvenirs. Son travail a bien évolué au cours de ces années. Evidemment, il n’a jamais eu à creuser à la main les tombes du cimetière, comme le faisaient les anciens «cantonniers», mais, au début, le salage par exemple se faisait tout à la main, avec un seau. La commune a ensuite recyclé un vieux semoir qui était conduit par un tracteur loué à un agriculteur de la commune. Quelques années plus tard, elle fit l’acquisition de trois petites saleuses- brouettes réparties dans le village.

Bernard a pu aussi améliorer ses compétences grâce aux formations mises en place par la commune : conduite des mini-engins de chantier, formation en électricité, en soudure, initiation aux méthodes de désherbage raisonné… Il a mille choses à raconter, des situations difficiles, d’autres plus… cocasses ! Il évoque ainsi les poubelles dans lesquelles il devait fouiller pour retrouver des indices du propriétaire indélicat qui les avait abandonnées en dépôt sauvage, ou les inconditionnels « râleurs » quand le bruit du débroussailleur était trop matinal.

Mais il se souvient aussi d’un lundi matin où, faisant son habituel tour de commune, il tomba nez à nez, au rocher d’escalade, avec une jeune femme sortant d’un bosquet dans le plus simple appareil pour regagner le camping-car dans lequel elle avait manifestement passé la nuit…

Des années bien remplies et loin d’être monotones après lesquelles il est bien légitime de tourner la page !

Belle retraite donc, Bernard !

Monique Desmartes - Photo B. Brocard

 

NB : Ils ont successivement travaillé pour la commune :

Julien Béranger, Giovanni Barba, Jean Gressard, Georges Douhay, Bernard Piot

C'est maintenant Philippe Bernard qui reprend le flambeau (voir article dans l'édition de mai 2018)


Du blé au pain... Destination vacances !

Les dépliants avec le programme complet (voir le mois précédent) sont arrivés et déposés dans les Offices de tourisme.
Des affiches (formats A1 et A3) ont été imprimées. Tout est prêt pour commencer la communication autour de nos animations estivales du 23 au 29 juillet.

 

Mais il y a encore du travail pour l'exposition "Du blé au pain" et nous continuons de rechercher des choses à exposer (matériel, outils divers, documents imprimés (comme ce calendrier Puzenat !) et surtout témoignages.

L'exposition sera présentée pendant toute la semaine. Si vous voulez participer à son élaboration, il est encore temps de vous manifester ! C'est une activité fort intéressante !

 

Pour la balade contée, une réunion prometteuse avec Anne Cossio a permis de poser les bases des animations théâtralisées qui seront reprises le dimanche pour animer la fête.

Nous ne cherchons pas que des comédiens en herbe. Votre participation peut consister à lire des textes voire à n'être qu'un figurant muet si vous êtes timide !

 La prochaine réunion aura lieu fin juin. Contactez-nous par mail ! ► culles-initiatives@culles-les-roches.com


Loisirs et Détente pour les présidents

 

Si le Mardéchon est resté à sec pendant plusieurs mois l'année dernière, quand il s'est remis à couler il a emporté avec lui des tas de matériaux qui avaient été remués pour dégager son lit en aval du lavoir de la Coire.

Du coup, le lavoir des Ouches, dont le tuf avait été enlevé par l'employé communal, s'est retrouvé rempli de ces sédiments.

Le 22 mai, Jean-Paul Chabas (voisin du lavoir) et Jacky Gaudillière ont entrepris de le curer. Il y avait de quoi remplir une remorque !

Un exercice sportif pour l'ancien et l'actuel président de "Loisirs et détente", idéal pour s’entraîner aux boules dont les concours reprendront en juillet.


C'est reparti pour une saison...

Les 7 panneaux ont bien passé l'hiver... Cela n'empêchera pas d'envisager la pose des panneaux définitifs corrigés de quelques erreurs.

 

Le panneau de départ du parking a été réapprovisionné avec les dépliants destinés aux visiteurs qui peuvent bénéficier d'une visite plus active avec des questions auxquelles on trouve les réponses sur les panneaux, une carte, des conseils et un questionnaire d'évaluation à déposer au retour dans la boîte aux lettres.

 

Géorama a été mis en avant dans les documents touristiques que la Communauté de Communes a édités en français et en anglais.

Un article lui avait été aussi consacré dans le dernier numéro du magazine de la ccScc.



 Un sous-préfet aux champs

Jean-Jacques Boyer, sous-préfet de Chalon, ayant émis le désir de venir en visite à Culles-les-Roches, c'est bien volontiers que l'équipe municipale l'a accueilli le 29 mai en mairie. A cette occasion, le maire avait proposé aux présidents d'associations de participer à cette réunion pour montrer le dynamisme de la commune.

Après la présentation chiffrée (population, répartition, moyenne d'âge, activités), le maire évoquait les activités économiques existantes, les atouts touristiques (gîtes, espaces naturels, Géorama, randonnées, etc.) puis donnait la parole à Jacky Gaudillère (Loisirs et détente) et Bertrand Brocard (Culles-Initiatives) pour présenter les nombreuses activités et réalisations associatives. On évoquait aussi Culture et Traditions, la société de pêche, celle de chasse... et l'accent était mis sur la bonne entente qui règne entre des associations dynamiques et complémentaires. Le travail du CCAS n'était pas oublié.

Puis le maire a parlé des finances communales, des questions de subventions, des baisses de dotation de l'Etat, de la problématique de la suppression de la taxe d'habitation pour finir avec les questions posées par les transferts de compétences.

Profitant de l'écoute attentive du représentant de l'État, le maire a fait avancer le dossier du financement des travaux programmés pour la rénovation et l'agrandissement du gîte municipal que, pour être concret, le sous-préfet a souhaité visiter et se faire expliquer les travaux envisagés. Un projet important, nécessitant des subventions multiples.

A l'issue de la visite, Michel Duchamp se réjouissait : "Ces financements sont sur la bonne voie et cette rencontre confirme le dynamisme de notre commune et sa contribution citoyenne au développement social et économique de notre territoire intercommunal."

  Face à  J.-J. Boyer : J. Gaudillière, M. Duchamp, J. Derain, J.-P. Petitet, Michel Bouchacourt - B. Brocard (photo)      "Je tire ou je pointe ?" - La rencontre s'est terminée par la visite du gîte, du caveau et des terrains de boules.


Beignets de fleurs d'acacia

Cette année, au plus fort de la floraison, les acacias* étaient vraiment magnifiques. Le versant boisé du village était constellé d'immenses tâches blanches.

L'occasion de penser à faire des beignets de fleurs d'acacia.

C'est maintenant trop tard car elles sont tombées et, par endroits, recouvrent le sol comme une neige jaunâtre, bien moins appétissante.

Merci à Andrée Karpoff pour sa recette qu'on essaiera... l'année prochaine !

 

Pour une quinzaine de grappes d'acacia :

■ À 125 g de farine ajouter une pincée de sel, une cuillerée de miel, une de sucre en poudre et un œuf ;

■ Remuer délicatement cette pâte, la laisser se reposer une demi heure ;

■ Ajouter doucement 1/8 de litre de bière (de préférence forte en alcool). Laisser

la pâte reposer une petite demi-heure ; elle devient lisse, homogène, souple ;

■ En la tenant par la tige, tremper rapidement une grappe de fleurs dans cette pâte puis dans une friteuse (l'huile doit être très chaude) ;

■ La grappe gonfle, la retourner quand elle est dorée puis la sécher.

On peut la saupoudrer d'un peu de sucre glace (juste au moment de déguster).

Bon appétit !

 

* L'année dernière, lors d'une balade botanique, on a appris qu'il s'agit en fait de robiniers. Mais bon... Ne compliquons pas les choses !


Grotte de Saules

Le mois dernier, nous évoquions la grotte de la Culasse, qu'on n'a pas (encore ?) trouvé.
Les habitants du village connaissent bien celle creusée dans la falaise et qui fut la résidence des premiers Cullois (il y a fort longtemps !) mais combien connaissent la grotte de Saules ?

A 100 mètres près, elle aurait pu être sur notre commune !

Cela peut faire un but de balade. Si vous êtes intéressé, envoyez un mail à culles-initiatives@culles-les-roches.com


Sortie ornithologique

L'année dernière, on s'était promis de recommencer. Promesse tenue puisque la  sortie ornithologique a eu lieu le dimanche 20 mai. C'était la Pentecôte et peut être pas le jour idéal en raison de fêtes familiales ou amicales mais cela n'a pas empêché une douzaine de personnes de participer à cette sortie.


Samy Mezzani, notre voisin de Chenôves, ornithologue de profession, est toujours aussi passionné et désireux de partager ses connaissances. Et c'était un plaisir de repérer les oiseaux, s'émerveiller de leur chant, d'écouter les explications et... essayer de les retenir !


Minute papillon !

Les papillons à Culles on connait... on en avait même une indigestion l'année dernière avec les nuées de pyrales... Mais là c'est une rencontre bien plus intéressante qu'a fait Guillaume. Il a eu la bonne idée de nous envoyer la photo de ce sacré spécimen attrapé dans le haut de Culles en mai... et qu'il a identifié comme un Grand paon de nuit (Saturnia pyri).

 

Mais il n'y a pas que son envergure qui est étonnante. Nous vous engageons à découvrir d'autres particularités de ce lépidoptère sur le site www.insectes-net.fr/paon/paon2.htm

Entre autres informations passionnantes, vous apprendrez que, dans certaines conditions expérimentales, la femelle est capable d'attirer les mâles présents dans une aire de 80 km2 !!!


Retour sur le 4ème trail 

 

Mercredi 16 mai, pendant que l'Olympique de Marseille essayait vainement de battre l'Atlético de Madrid en finale de la Ligue Europa, c'est un autre événement sportif qui se déroulait à Culles.

 

L'équipe d'organisation et les bénévoles fêtaient le succès de la 4ème édition du trail.
Voir le compte-rendu sur le site www.trail-culles-les-roches.com.

 

Après avoir tiré un bilan très positif sur tous les plans y compris celui financier, il était temps de regarder quelques vidéos puis des centaines de photos, notamment celles de l'organisation, des coulisses et des bénévoles avant de partager le pot de l'amitié.

 

La cinquième édition sera l'occasion d'améliorer encore l'organisation. La préparation a déjà commencé puisque la date du dimanche 28 avril 2019 a été retenue.

Perdus... Retrouvés ?

Après le trail, le "bureau des objets trouvés" n'était pas très encombré ! Grâce à notre page Facebook, le doudou de Lou est rentré dans sa maison, route de la forêt. Par contre, la paire de lunettes de soleil pour femme myope attend encore sa propriétaire (qui a été identifiée).



Maintenant on sait pourquoi !

Pourquoi les éléphants ont-ils une trompe ?

Et pourquoi les lièvres sautent-ils tout le temps?

Et comment le ciel est-il arrivé à grimper si haut ?

Et pourquoi ?

 

C'est à ces questions et bien d'autres qu'Anne Cossio a apporté des réponses étonnantes, saugrenues, poétiques le mardi 22 mai.
De retour de l'école, les enfants du village, du moins les plus jeunes - et même très jeunes ! - avaient rendez-vous au caveau pour cette animation contée proposée par Culles-Initiatives en partenariat avec Culture et Traditions, avec le soutien financier de la mairie.
Pour leur plus grand plaisir mais aussi celui des parents qui les avaient accompagnés.


Made in Culles (ou presque)

Sous ce titre, nous présentons régulièrement des activités professionnelles ou des talents locaux. Aujourd'hui c'est le tour de Manu Brunaud. Avec sa compagne, il habite La Platrière.

D'accord ce n'est pas sur la commune puisque la limite passe le long de leur maison mais notre village est suffisamment associé à la carrière du "Plâtre de Culles" pour qu'on les adopte !

 

Il propose depuis quelques mois des cours de musique.
Alors, en attendant de pouvoir l'écouter en concert à Culles, nous lui avons demandé de se présenter.

 

"Effectivement, je donne des cours de batterie et de guitare (acoustique, électrique, basse), ici à La Platrière.
J'ai des élèves qui peuvent venir d'un rayon assez large. Nous ne sommes qu'à 30 minutes de Chalon, Montceau, Cluny, Tournus. Il y en a, bien sûr, qui viennent de Culles.

 

 

Étant éducateur spécialisé depuis une quinzaine d'années, j'ai les qualités requises en terme de relation et de transmission et je propose des cours adaptés au niveau, aux ambitions et aux projets de mes élèves, en tenant compte de leurs goûts musicaux.

Le tarif est 20€/heure.

 

Diplômé du M.A.I (Nancy), j'ai joué dans de nombreux groupes (Clumsy, Plasterman, Eyesberg, Deth by the sin, Dirty H...) et je joue actuellement dans Les Venturas." Les vidéos sont ici et sont là !

 

 

Pour contacter Manu Brunaud : 06.17.18.53.51 / manubrunaud@gmail.com 


SUR VOTRE AGENDA...

XX juin - Besoin de bras !

Pour permettre de rénover la guinguette de l'aire de loisirs, Culles-Initiatives a décidé d'installer un conteneur mobile pour abriter le matériel stocké actuellement à l'intérieur (bancs, tables, etc...).

L'emplacement a été décidé mais, en plus du décaissement nécessaire (la pelleteuse est prévue), il va falloir procéder à quelques travaux préparatoires complémentaires pour faciliter la mise en place.

► Si vous êtes prêt à filer un coup de main à un horaire à définir en commun (avant le coup de rouge* et le casse-croûte),
    faites-vous connaitre auprès de Bertrand au 06 14 26 86 56.

(* avec modération bien sûr ;-)

 17 juin - Ils reviennent !

Il y a quelques années, on pouvait voir parmi les photos en couverture du Bulletin du S.I. ce cliché pris par Peter Jackson depuis son jardin (aujourd'hui maison Julien).

Image spectaculaire que ce peloton de la course "La route de Saône et Loire" négociant l'épingle à cheveu de la route montant vers la mairie de Culles.

 

Cette année, la course repasse à Culles le dimanche 17 juin vers 15h00, selon le même tracé, avec la participation d'une équipe de "signaleurs" cullois. Avec le trail, ils sont rôdés !


Photos du mois
Trois pour le prix d'une ! Nous avions choisi cette vue aérienne de la gare et du village extraite de la vidéo de Jacques Vachet sur la pêche de l'étang et ce cliché du filet enserrant l'île Maurice quand Andrée  Karpoff nous a transmis, avec ses orchidées, une photo intitulée "Un certain regard" à laquelle nous n'avons pas résisté !


RGPD

Depuis le 25 mai 2018, le Règlement général de protection des données (RPGD), voté en 2016 par l'Europe, et progressivement adopté par les différents pays de l'UE, est entré en application en France.

Bien qu'étant une association, nous relevons de cette nouvelle réglementation de protection des données personnelles.
Nous pouvons assurer ici que si nous en collectons (par exemple votre mail pour pouvoir vous répondre, abonnement à la lettre, jeu éventuel...) ce ne peut être évidemment qu'avec votre accord car c'est vous qui décidez de donner cette information.

Ces données sont uniquement destinées à notre propre usage, elles ne sont cédées ou partagées en aucun cas et vous disposez en permanence d'un droit de suppression ou rectification sur simple demande par mail en écrivant à culles-initiatives@culles-les-roches.com en mentionnant en titre "Données personnelles".

Les données dont nous disposons sont également archivées en ligne de manière cryptée et les moyens de consultation, d'édition et d'utilisation font l'objet d'une méthodologie formalisée dans un document en cours de finalisation.


Un moteur de recherche !    ►  

L'utilisation de ce nouvel outil pour gérer le site Internet a été l'occasion de mettre en place un "moteur de recherche" qui permet de farfouiller dans les 38 éditions précédentes en utilisant un ou des mots-clefs.

 N.B. : Les résultats sont donnés après les premiers liens publicitaires affichés par Google. Eh oui... la gratuité se paye !



ARCHIVES DES PARUTIONS PRECEDENTES
2018 : Juin - Mai - AvrilMars - Février - Janvier
2017 : Décembre Novembre Octobre Septembre Juillet-Août  Juin - Mai - Avril - Mars - Février - Janvier
2016 : Décembre - Novembre - Octobre -  Septembre - Juillet/Août -  Juin -  Mai - Avril - Mars - Février - Janvier
2015 : Décembre - Novembre - Octobre - Septembre - Août - Juillet - Juin - Mai - Avril - Mars - Février -  Janvier
2014 : Décembre 2014 - Novembre - Octobre

Facebook  En attendant la prochaine édition abonnez-vous à notre Lettre d'information en cliquant ici 
  et rendez-vous sur la page Facebook "Culles-les-roches" qui est régulièrement alimentée. 
  A découvrir , "liker" et "partager" à cette adresse : www.facebook.com/culleslesroches