Note : Petit à petit les contenus présents dans l'ancien site seront rapatriées dans celui-ci.

Nous commençons par cette rubrique avec des "copier-coller" qui généreront peut être quelques problèmes d'affichage que nous vous prions d'excuser.


Made in Culles-les-Roches

Si Culles-les-roches a vu disparaître son dernier café il y a quelques années et ne comporte plus aucun commerces, le village est encore le siège d'activités économiques et créatives. Cette rubrique présente des réalisations locales.

Une autre rubrique s'intéressera aux passions et aux talents des uns et des autres dans de nombreux domaines (nature, art, sport, voyages, hobbies...).

Faites-vous connaitre !


Marie-Odile et Jacques Roger
Marie-Odile et Jacques Roger sont installés à Culles-les-Roches depuis 1976. Ils apprécient le calme du village, les paysages champêtres ou sauvages encore préservés, mais aussi la sympathie et la convivialité des habitants.
 
La carrière professionnelle de Marie-Odile fut entièrement consacrée à l’enseignement des arts appliqués. Celle de Jacques, plus atypique, fut partagée entre la sérigraphie, la gestion d’un centre équestre (vous vous souvenez sans doute des élégants chevaux camarguais parcourant les sentiers du village et des alentours…), puis enfin l’enseignement des métiers d’art au lycée d’Autun. 
Marie-Odile RogerDans ses œuvres, Marie-Odile explore l’ambivalence de la nature et s’inspire «des plis et des replis du paysage». Ses compositions font une large place à la couleur, la lumière, le mouvant, le désordre…Marie-Odile peint les chants, les bruissements, les murmures de la nature, l’ombre et la lumière, le fouillis, le mouvant… Pour cela, elle utilise différents médiums, tels que le dessin, essentiellement à l’encre sur du papier de soie marouflé sur de la tarlatane, mais aussi la sculpture-installation et la vidéo.
Site de Marie-Odile : cliquer ici
Jacques Roger
Jacques, lui, « dompte le métal comme s’il s’agissait de dentelle », et propose un univers de mobilier d’intérieur en acier : fauteuils, chaises, tabourets, luminaires, tables basses…. Ces pièces de métal, élégantes et ajourées, sont des pièces uniques où se côtoient l’imagination de l’artiste, un véritable travail de forgeron (découpe au plasma, forge, soudure à l’arc), et un ultime traitement par électrolyse de l’objet terminé afin de lui apporter une finition éclatante et un aspect précieux. 
Site de Jacques : cliquer ici
Marie-Odile et Jacques exposent tout au long de l’année: voir sur leurs sites respectifs.
Marie-Odile Jacques Roger

Emmanuelle Ayrton

 

1. Peux-tu te présenter et nous dire depuis quand tu habites à Culles ?

Je suis Emmanuelle Ayrton et j'habite à Culles-les-Roches, depuis septembre 1997, à l'Ancienne Poste avec ma famille.

 

2. Quelle est ton activité ?

Diplômée de la Parsons School of Design, je suis graphiste de profession, c'est à dire que je crée tout ce qui s'imprime : des affiches, des brochures, des livres, couvertures de CDs, des identités visuelles, des panneaux d'exposition, des logos, etc. Par ailleurs je fais aussi des illustrations et j'ai peint plusieurs clavecins, meubles et réalisé des fresques pour des particuliers.

 

3. En dehors de ce travail, as-tu d'autres passions ?

Effectivement, je chante régulièrement comme soprano avec divers choeurs de la région ou en soliste.

Réunissant mes deux passions, je suis l'auteur des deux livres illustrés sur le chant : Le chant sans chichis, ed. Ars Burgundiae et "Silence! Singers at Work, ed. Peters (disponible aussi en allemand et intitulé "Bitte Ruhe! Es wird gesungen"). Depuis peu, je fournis chaque semaine une illustration originale pour l'orchestre de Metropolitan Opera de New-York.

 

4. Comment peut-on en savoir plus sur ton travail ?

En me contactant par mail (emmanuelleayrton@orange.fr) ou en allant voir ma page Facebook.

 

5. Qu'apprécies-tu à Culles-les-Roches ?

J'aime la diversité des habitants, leur gentillesse et leur originalité. J'aime le fait de pouvoir me retrouver dans un paysage magique (les chaumes et prairies calcaires) en 15 minutes de marche de chez moi. J'aime l'histoire du village. J'aime être en pleine campagne et pouvoir être à Paris en 1h19 et à Londres à 10h30 du matin en étant partie à 6h30 de chez moi. J'aime la connexion internet qui me permet de travailler avec le monde entier. J'aime ma merveilleuse maison et mon jardin (très) sauvage...

Emmanuelle Ayrton

 


Michel Duchamp, artisan-compositeur

S'il a fait sa carrière professionnelle dans la gestion des ressources humaines, la chanson a tenu une place importante dans sa vie, dès son plus jeune âge. Très tôt, en effet, la chanson est devenue pour lui un plaisir quotidien : les premières années d'apprentissage de la musique, une guitare pour ses 10 ans, une famille qui encourage, et hop, le virus est attrapé !

A 17 ans, avec son frère et un ami, il crée le groupe vocal « Les 3 Baladins ». Bilan : deux 45 tours et de nombreux spectacles durant trois années en Rhône Alpes.

En 1968, il est sélectionné pour l’émission de Radio-France « La Fine Fleur de la Chanson Française ». Demi-finaliste, il participe au spectacle de clôture à Bobino en première partie de Mouloudji.

Après de nombreuses années bien remplies, de vie familiale et professionnelle, alors que certains enfilent leurs chaussons, il redécroche sa guitare et, entre ses engagements associatifs et municipaux, consacre enfin beaucoup de son temps à la musique et particulièrement à la chanson. Il s'est produit en concert accompagné notamment par Michel Chevalier.

L'univers musical de Michel Duchamp est d'abord celui de la « belle chanson française » ou plus précisément de la chanson « qui dit quelque chose au cœur et à la tête, et ne peut laisser indifférent…»

Il interprète aussi bien Léo Ferré, qu’Allain Leprest, Jean Ferrat et Remo Gary, Jean- Roger Caussimon ou Frédéric Bobin… et ses propres compositions.

En effet, c'est aussi un compositeur de talent qui élabore des mélodies plaisantes et évocatrices.

Comme auteur, il s’attache à confectionner des chansons, avec humour, poésie ou engagement...

En savoir plus : www.michel-duchamp.com


A suivre...